Rechercher
  • Karima Brakna

La science des postures

Mis à jour : 1 sept. 2019

Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi vous vous sentiez aussi bien après un cours de yoga?

Est-ce dû aux effets de la relaxation en Savasana? Aux exercices de respiration? Aux amis que vous retrouvez au cours? Aux postures spécifiques pratiquées? Un savant mélange de tout cela? Bingo! Chacun de ces aspect du yoga produit une chaîne fascinante d'effets physiologiques et psychologiques bénéfiques. Intéressons-nous ici aux postures.


L'hypothèse du feedback corporel

On est presque tous d'accord pour reconnaître l'impact de nos émotions et de l'état d'esprit sur nos expressions corporelles et sur notre manière de bouger. On saute de joie, on traîne les pieds de fatigue, on s'en mord les doigts, on a la boule au ventre, on est noué d'angoisse ou on en a plein le dos, bref notre corps exprime ce que nous ressentons.

La thèse du feedback corporel suppose que l'inverse est tout aussi vrai: les processus sensori-moteurs qui s'engagent à travers tout notre corps - notre système nerveux, nos expressions faciales, nos postures mais aussi notre comportement et celui de nos muscles - contribuent tous à générer des émotions. D'où ce dicton anglo-saxon "fake it till you make it!" qu'on pourrait maladroitement traduire par "fais semblant jusqu'à ce que ça devienne vrai!". Allez hop, tout le monde sourit...


Tenir une posture longtemps

Un concours de planche ou de guerrier II? Vous seriez étonnés de découvrir ce que les postures tenues longtemps vous réservent. Car en plus de nous obliger à être complètement dans le moment présent et d'observer joyeusement notre esprit s'échauffer contre soi-même, contre le prof tortionnaire ou les voisins impassibles face à l'effort, les asanas tenus quelques minutes offriraient une excellente opportunité d'augmenter notre fenêtre de tolérance et de stimuler notre cortex insulaire, siège privilégié de la conscience corporelle.

De plus, lorsqu'un étirement musculaire est tenu sur la durée, non seulement l'allongement des tissus peut s'accroître mais ce mécanisme engendre une profonde relaxation. 

Ainsi notre pratique posturale peut nous être d'un grand secours pour gérer le tumulte de nos émotions et nous aider à adopter une attitude plus objective face aux difficultés auxquelles nous sommes constamment confrontés. Que nous ayons besoin d'apaiser une colère qui gronde, de stimuler notre énergie pour lutter contre la peine qui nous enlise ou de retrouver l'équilibre et le calme de penser de manière plus posée, il sera toujours bien judicieux de dérouler son tapis et de pratiquer le yoga.



53 vues

©2019 by Yogalogie. Proudly created with Wix.com

  • Gris Facebook Icône
  • Gris LinkedIn Icône